Amourophage : Epilogue

Publié le par ManuMeuh

 
Epilogue
 
Quelque part, sur terre, dans une ville banale, à l’étage supérieur d’une maison banale, au fond d’un lit banal : un homme, banal, se réveille.
 
Il a encore l’esprit tout obscurci d’une nuit qui lui parut bien longue… Son cerveau est embrumé d’images étranges d’une pièce grise, d’une lumière bleue aveuglante et d’une autre, rouge, terrifiante…
 
Plus son réveil opère, moins il arrive à se souvenir des tenants et des aboutissants de son rêve complexe. Mais il sait une chose, une vérité qui lui éclate littéralement à la figure en ce petit matin, banal.
 
Sans plus attendre, il porte son regard sur l’autre côté du lit, où il aperçoit sa femme, encore endormie. Les yeux déjà remplis de larmes, il la prend dans ses bras. Elle se réveille doucement tandis qu’il la câline, l’étreint et l’embrasse, comme il ne l’avait plus fait depuis bien longtemps…
 
 
FIN
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caroline 08/11/2007 22:22

Bon rebondissement en effet, mais je préférais la fin toute triste avant épilogue.Parce que moi j'aime bien quand les héros meurent, héhéhéhé!!!

ManuMeuh 09/11/2007 10:47

Hé hé, j'ai hésité longtemps à faire cette fin... Mais bon, partant du principe que la majorité des gens préfèrent les happy end... D'un autre côté, les grands chefs-d'ouevres qui restent dans les mémoires ont rarement des fin joyeuses !Meuh !

ap 30/10/2007 21:03

ha ben toi au moins tu as le sens du rebondissment!...bravo! ... effectivement ca ne pouvait pas se terminer sur une note "negative", meme si optimiste... Mais là j'avoue c'est une belle fin!

ManuMeuh 04/11/2007 12:11

C'était la "petite" surprise !Meuh à toi !