J’aime pas l’hivers…

Publié le par ManuMeuh

Je cours… Je cours le plus vite que je peux sans prendre le risque de glisser et de m’étaler de tout mon long. Le parking de l’entreprise qui m’emplois est complètement gelé : essayer de fuir le froid au plus vite, sans se vautrer, c’est mon petit sport à risque du matin… J’ai les doigts encore frigorifiés d’avoir gratté la glace du pare-brise. J’ai à peine eu le temps de les réchauffer contre le chauffage de la voiture le temps du trajet, mais cette saleté ne s’est mise à réellement produire de la vraie chaleur que vers la fin du voyage, quand il était temps d’arrêter le moteur !
Je rentre me mettre au chaud dans mon bâtiment. Les bureaux sont encore vides. Je prends le temps d’asticoter une fois de plus le chauffage capricieux au dessus de mon poste, qui a eu la bonne idée de s’arrêter pendant la nuit.
 
Je m’assoit devant mon PC, et regarde à travers la vitre adjacente… 8 heures pile : le soleil n’est pas encore là, mais une douce lueur à l’horizon chasse la noirceur nocturne. Le ciel se divise de haut en bas en plusieurs bandes colorés, qui me rappellent les nuances qu’on retrouvait en regardant dans les billes au moment de la récré à l’école : Rouge-Orangé puis jaune, bleu clair, bleu foncé et enfin, bleu nuit où on distingue encore quelques étoiles…
 
Bientôt, j’aurais le droit à mon petit plaisir du matin. Entre deux taches, je jetterais parfois un coup d’œil à l’extérieur pour regarder le soleil se lever… J’adore le soleil.
 
La disposition des bureaux me permet de suivre sa course presque toute la journée en ce moment. Quand mon chef viendra s’asseoir au bureau juste en face, il sera à peine décollé de l’horizon. Quand je prendrais des notes sur mon analyse fonctionnelle, il passera juste au dessus de la tour d’un des usines voisines. L’après-midi, quand je rendrais compte de l’avancement de mon projet, il recommencera sa descente.
 
Et enfin, quand ça sera l’heure de rentrer chez moi, il ne sera plus là. Couché depuis déjà une bonne demi-heure, il ne m’accompagnera pas jusqu’à ma voiture à la sortie des bureaux. Non, la nuit sera déjà là, les étoiles commenceront à pointer, et je constaterais avec un frisson que mon par brise sera de nouveau entrain de geler.
 
Vraiment… J’aime pas l’hiver.

Publié dans Ma vie à Mhoua

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

EPO 20/12/2007 18:51

Tout ça pour dire que tu travailles longtemps... Crâneur!!!!héhé

ManuMeuh 21/12/2007 11:26

Même pô ! ;-)  Mais ce foutut soleil se couche tellement vite !!Meuh !!

Math 18/12/2007 19:55

En trois mots : E-NOR-ME !!

ManuMeuh 19/12/2007 16:51

ME-RCI-EU alors ;-)