Amourophage : Scène 2 (2ième Partie)

Publié le par ManuMeuh

 
- Attendez !! Laissez-moi au moins vous présenter ma vision des choses. Je vous promets des résultats.
- Encore une de vos « promesses ».
- Il est vrai que je ne me mouille pas trop en faisant une promesse à un être sans amour-propre. Mais… Laissez-moi cette chance.
- Allez-y.
- Attendez, je viens d’avoir l’idée ! Il va me falloir de la préparation ! Et du matériel.
- Comment ça.
- Il me faudrait une source de donnée humaine, genre une connexion Internet.
- Définition de Internet : « Réseau informatique terrien pouvant donner accès à une grande quantité d’informations (à leur échelle) dont plus de 75 % sont fausses. Il faut savoir que les humains considèrent cet outil comme répandu à travers leur planète, alors que moins de 10% des individus en sont équipé (les individus dits « riches ») »
Je ne vois pas à quoi ça va vous servir…
- Quand on sait où chercher, ça suffit ! Vous pouvez me trouver ça ?
- Je reviens dans 50 mille rotations d’un atome d’azote.
(La lumière s’éteint violemment)
- Quoi ? Il remet ça avec ses atomes…
… Ca fait combien de temps ça ? … J’espère au moins qu’il ne va pas me ramener du Wanadoo…
(La lumière revient)
- Vous revoilà ? Bon, on va se mettre d’accord sur les rotations d’atomes. C’est quoi ce système temporel moisi là ! Ca ne veut rien dire !
- Au moins c’est un système standardisé dans l’univers, car il fait appel à des éléments communs. C’est toujours mieux que votre système d’heures qui, quand on l’applique à la lettre, finit par définir des années à 365 jours un quart. Ce n’est même pas digne d’une civilisation comme la votre.
- Elle a fait ce qu’elle a pu notre civilisation ! Vous m’avez apporté un ordinateur au moins ?
- Il faut savoir que votre système informatique correspond pour nous, à un temps plus reculé encore que votre âge de pierre.
- Ca vous fait vraiment plaisir de nous humilier, hein ? Bon, et alors ?
- J’ai transféré vos données sur un de nos systèmes.
 
Dans le mur, une petite trappe se déclenche. L’homme y récupère un petit pavé rectangulaire moitié moins gros qu’une boite d’allumette
 
- Et le reste ?
- Que voulez-vous dire par « reste » ?
- Et bien l’écran, le clavier… l’unité centrale… Tout ce qui manque autour de cette… chose !
- Tout est là, posez-le sur un support…
 
L’homme s’exécute, et dépose le pavé sur le siège. Un fin rayon part soudainement de l’appareil et s’étale sur le mur… La page d’un moteur de recherche s’affiche alors sur tout un côté de la pièce.
 
- Voilà, montrez-moi.
- Vous n’avez pas de câble ? Rien ?
- Vous espériez être relié à quoi que ce soit ? Et ainsi essayer de communiquer avec vos semblables ? C’est peine perdue. L’intégralité de votre réseau Internet est contenue dans cet objet.
- Tout Internet… Là dedans ? Au moins, il faut reconnaître que vous assurez en miniaturisation et en volume des espaces de stockage ! … Heu comment je tape quoi que ce soit ?
- Je me doutais que vous auriez ce problème : Je vous ai trouvé ça.
 
L’homme retourne voir dans la trappe, et trouve un vieux clavier d’ordinateur poussiéreux et une ancienne souris à boule.
 
- Ha ha ! Elle est belle la technologie extra-terrestre ! Vous n’avez même pas de clavier sans fils, ni même de molette sur vos souris !
- Nous faisons marcher nos appareils par ondes mentales. Pas besoin des ces instruments de saisie barbares.
- Ne vous fâchez pas, ce n’était qu’une petite blague…
- Définition Blague : histoire ou réflexion amenant la race humaine à lancer de grands éclats de voix spontanés ou simulés. Quand l’histoire ou la réflexion n’est pas suivie de ces grands éclats de voix, on parle d’ « échec » ou « bide ».
- Attendez, vous ne connaissez pas l’humour non plus ? Votre empire, aussi vaste soit-il, doit être bien triste.
- Définition de Triste : « attitude… »
- (Il coupe) Non pas la peine de définir tous les mots nouveaux ! Je viens juste de réaliser l’étendu du travail… Vous semblez au degrés zéro de sentiments et de réflexion !
- Je tiens parfaitement une conversation avec vous.
- Bien sûr, mais vous ne réagissez qu’à mes paroles, pas à mes réflexions : d’un point de vue créatif et sentimental vous êtes moins productif qu’un enfant de mon espèce ! Il reste un bon bout de chemin à parcourir, avant d’arriver à un résultat, et encore, si un résultat est possible.
(il réfléchit) Hum… Il va me falloir du temps pour préparer mon exposé sur l’art. Revenez dans quelques « rotations d’atome d’oxygène » ou tout ce que vous voulez…
- Bien
(La lumière disparaît)
- Et bien… Je ne suis pas sorti de l’auberge moi…
 
 
 
…A suivre…
 

Commenter cet article

Sarah 05/04/2008 19:33

Génial j'avais jamais vu un homme-vache :DPas encore eu le temps de tout lire (et en plus je vais être à la bourre) J'repasserai :)Mais très chouette en tout cas

ManuMeuh 22/05/2008 14:19


Merci, bien qu'un peu statique ces derniers temps !


La bernache 20/10/2007 19:03

Il va falloir que je revienne ,elle à l'air drôlement bien ton histoire...je lirai tranquille dès que j'aurais un peu de temps ,parce que je suis un peu spedd depuis qq jours.  Meeuuh à toi  !

ManuMeuh 04/11/2007 11:57

A bientôt !

Caroline 17/10/2007 22:59

Chat sur les genoux.Pop corn.Je suis bien, là, moi.

ManuMeuh 18/10/2007 13:59

Revient quand tu veux ^^ Meuh !!

Marie-Eve 16/10/2007 14:53

Il est vacheditvrai bien le début de ta pièce, j'ai hâte de savoir ce qui va suivre.

ManuMeuh 18/10/2007 14:00

Merci ! Tu n'auras plus a attendre trop longtemps ! Meuh !!